Plus de 72 heures après l’attaque de Sobame Da Toujours pas de revendication et faiblesse des mesures annoncées

Cela fait quatre jours depuis que l’attaque meurtrière contre le village de Sobame Da, dans la commune de Sangha, cercle de Bandiagara, région de Mopti, s’est produite. Pour le moment, c’est le flou total qui prévaut aussi bien sur le véritable bilan des victimes que sur l’identité des auteurs de cette tuerie. Toutefois, les circonstances de cette attaque sont quasiment similaires à celle qui a visé Ogossagou, dans le cercle de Bankass, le 23 mars dernier et Koulogon, dans le même cercle, le 1er janvier dernier. A l’instar de ces deux attaques, aucune revendication n’a encore été faite pour celle de Sobame Da. Comme les deux autres, les déplacements sur les lieux des plus hautes autorités se poursuivent, mais les mesures annoncées pour rendre justice et soulager les victimes sont faibles. Déjà beaucoup redoutent une crise humanitaire sans précédent.

Læs mere i det uafhængige

Kilde: Den Uafhængige

Denne artikel opstod først på http://bamada.net/plus-de-72-heures-apres-lattaque-de-sobame-da-toujours-pas-de-revendication-et-faiblesse-des-mesures-annoncees