Donald Trump a signé le premier veto de sa présidence

Donald Trump

Crédit: Jabin Botsford/The Washington Post via Getty Images

20 januar 2017, Donald Trump s’installait à Washington D.C. après une cérémonie d’investiture en grande pompe. Président des États-Unis depuis, il n’avait jusqu’à présent pas utilisé son droit de veto – grâce à l’article Ier de la section 7 de la Constitution, un chef d’État américain peut empêcher une loi. Un droit auquel l’actuel résident de la Maison Blanche a usé, d’abord dans un tweet publié le 14 mars. Quelques minutes avant, les sénateurs avaient voté une motion censée annuler la déclaration d’urgence nationale, et ainsi permettre à Donald Trump de contourner le Congrès pour financer le mur entre les États-Unis et le Mexique.

Il a signé le veto en question le lendemain, entouré de plusieurs représentants de la police des frontières. « Le Congrès a la liberté de voter cette résolution et j’ai le droit d’y opposer mon veto […] Les gens n’aiment pas le mot invasion, mais c’est bien de cela dont il s’agit », a-t-il déclaré, faisant référence à l’immigration, comme rapporté par Le Monde.

Denne artikel opstod først på https://www.vanityfair.fr/actualites/articles/donald-trump-a-signe-le-premier-veto-de-sa-presidence/73378